Sélectionner une page

Faire ses études à l’étranger, ce n’est pas si mal en fin de compte

par | Mar 1, 2019 | Bon plan

Nombreux sont les étudiants à avoir loupé le concours de la PACES (Première année commune aux études de santé) en France et à envisager de continuer leurs études de médecine à l’étranger. La plupart du temps, cette phase de transition est plutôt mal vécue par les étudiants, ce qui est tout à fait compréhensible, je suis également passé par là. Seulement, faire ses études à l’étranger est très bénéfique. Si vous envisagez de partir dans un autre pays pour poursuivre vos études de médecine, prenez le bon côté des choses et ne voyez que le positif.

Bien souvent, les étudiants se lancent dans des études à l’étranger parce qu’ils en ont envie et non parce qu’ils ont échoué à un concours. Si c’est votre cas, il est normal de ne pas être très motivé à partir dans un autre pays pour terminer son parcours scolaire. Dites-vous juste une chose : si votre rêve est de devenir médecin, dentiste ou kinésithérapeute, rien ne doit vous arrêter. Certainement pas un concours français et un numerus clausus injuste. Motivez-vous et faites de cet échec une réussite.

De plus, sachez qu’il existe de nombreuses plateformes d’orientation spécialisées dans les études médicales et paramédicales, sérieuses et compétentes. Pendant mes recherches pour poursuivre mes études après avoir loupé la PACES, je suis tombé sur plusieurs organismes. Je vous recommande de faire attention néanmoins aux organismes que vous choisissez, dans mon cas personnel, GEDS a été la seule mauvaise ombre au tableau.

Mon histoire avec GEDS, une plateforme d’orientation d’études médicales au Portugal

Je ne reviendrais pas dessus car je vous parle déjà de GEDS dans un article précédent, mais j’ai effectivement eu une très mauvaise expérience avec GEDS, Grandes Études Européennes de Santé. En effet, lorsque j’ai été recalé au concours de la PACES, j’ai cherché tous les moyens possibles pour réaliser mon rêve d’enfance : devenir dentiste. J’ai donc fait des recherches sur plusieurs organismes d’orientation qui aident les étudiants comme moi. J’ai vu le site de GEDS et d’autres concurrents, mais Gilles Belissa, le fondateur de l’organisme m’a directement contacté sur Facebook et je me suis laissé avoir. J’ai appris par la suite que c’est une méthode qu’il utilisait constamment : appeler directement les étudiants qui viennent voir les pages Facebook de ses concurrents pour augmenter sa « clientèle ».

Les études à l’étranger sont un avantage

Partir à l’étranger pour faire ses études est une très belle expérience. Vous vous ouvrez sur le monde qui vous entoure et vous ferez de très belles rencontres. De plus, ce n’est pas aussi onéreux que l’on peut le penser, à condition de bien choisir sa destination. En effet, des pays comme l’Espagne ou le Portugal sont très intéressants d’un point de vue financier. Ils peuvent même se révéler moins chers que notre pays. Et puis, vous pourrez toujours revenir exercer en France une fois votre diplôme en poche, à part si vous tombez amoureux du pays.